Saison 2012–13

Séripop

Uncountable (not comparable)

Résidence 14.11–14.12.2012
 
 
 

Yannick Desranleau et Chloe Lum vivent et travaillent à Montréal. Ils sont diplômés de l’Université Concordia en études interdisciplinaires en arts plastiques et collaborent depuis 2002 sous le nom de Séripop. Ils ont exposé leur travail et donné des conférences au Québec, au Canada et à l’étranger, notamment à la Blackwood Gallery de l’Université de Toronto (2012), au Kunsthalle Wien en Autriche (2010), au BALTIC Centre for Contemporary Art en Angleterre (2009) et à la Peacock Visual Arts Gallery en Écosse (2009). Le duo a participé à la Triennale québécoise 2011 au Musée d’art contemporain de Montréal. Leurs œuvres font partie de diverses collections publiques et privées dont celle du Victoria and Albert Museum à Londres. Lum et Desranleau ont également fait partie de AIDS Wolf, un groupe de musique noise-rock (2003-2012).

Qu’elles soient dans l’espace public ou en galerie, les installations de Séripop nous transportent dans des univers ludiques et éclatés où l’estampe devient moyen d’expression. Par l’utilisation de motifs et de couleurs saturées, le duo prend possession de l’espace pour créer des installations immersives qui agissent comme des marqueurs topographiques de leur intervention. La fragilité intrinsèque du papier sérigraphié leur sert souvent de point de départ. Séripop explore toutes les variations de l’affiche en réinventant les étapes de production, le contenu, le design et le processus de création. Le duo profitera de cette résidence afin d’explorer le potentiel créatif de l’art imprimé par de nouvelles approches dans la manipulation, la déchirure et le collage du papier. Tapisser murs et sol de plusieurs couches de papier aux différents motifs pour ensuite les déchirer et mettre en lumière ce qui est caché dernière. Séripop explorera également les possibilités sculpturales du papier, ce qui résultera en une installation originale spécialement conçue à l’Écart.

Séripop est actuellement en nomination pour le prix Pierre-Ayot 2012 qui souligne l’excellence de la création montréalaise en arts visuels chez les artistes professionnels de moins de 35 ans.