Saison 2003–04

Marilyse Goulet

De mémoire d’homme…

Résidence 12–21.05.04 Exposition 21.05–12.06.04
 
 
 
 

« L’art se trouve toujours là où on l’attend le moins. » -Robert Musil

Au cours de ces dernières années, Marilyse Goulet questionne par la pratique de l’estampe et de l’installation les relations qu’entretient aujourd’hui l’être humain avec la nature ainsi que la manière dont il conçoit et matérialise sa cohabitation avec elle.

Intitulé De mémoire d’homme…, ce projet de création se veut un dernier regard sur l’école Georges Loosemore. À une époque où tout se fait tellement vite, cette jeune artiste a voulu provoquer un temps d’arrêt et conserver en mémoire des artefacts locaux qu’abritait ce bâtiment de Rouyn-Noranda.

Espace de rencontre et de dialogue entre les artistes, cette ancienne école fut pendant plus de vingt ans un lieu privilégié dans le domaine de la culture. Avant sa destruction, Marilyse Goulet est retournée plusieurs fois sur les lieux dans le but de documenter cette exposition. Armée de son appareil numérique, elle s’est laissé guider par l’esprit des lieux. C’est dans cette errance qu’a émergé une série de photographies des plus inattendues. Ayant recours au dessin, à la photographie et à l’estampe, De mémoire d’homme… abordera les thèmes de la création et de la destruction. Différents formats seront utilisés comme métaphore pour aborder l’idée de mouvance et de changement dans la culture occidentale. Par la mise en place d’objets et d’accessoires faisant référence à l’école Georges Loosemore, l’artiste, d’un point de vue personnel, dévoilera une dernière fois la mémoire d’un lieu.

Je cherche à créer un portrait visuel d’un lieu précis à un moment précis. Je crois que pour bien comprendre le lien qui nous unit à notre communauté, il faut voir nos espaces de vie différemment.

Bachelière en arts visuels de l’Université du Québec à Montréal, Marilyse Goulet vit et travaille à Rouyn-Noranda. Sa dernière exposition Pêche blanche, l’habitacle dans son évolution temporelle fut présentée au Centre d’exposition de Val-d’Or et de Rouyn-Noranda et sera présentée dans ceux d’Amos et de Ville-Marie au cours de la prochaine saison. Notons aussi le passage de cette même exposition au centre d’artiste Grave à Victoriaville et au Cégep de Sorel-Tracy. De plus, elle a participé à plusieurs expositions collectives à L’Écart… lieu d’art actuel, à la Maison de la culture du Plateau Mont-Royal et de Pointe-aux-Trembles. Elle a participé à plusieurs biennales d’estampes, tant au Québec qu’en Europe et ses oeuvres figurent dans plusieurs collections publiques et privées. Marylise Goulet est membre de l’Association des graveurs Les Milles Feuilles.

NULL