Saison 1992–93

Louise-Solanges Lacasse
La mémoire trouée

Exposition 24.04–23.05.93

« Les oeuvres de Louise-S. Lacasse demandent la reconnaissance des codes photographiques et des conventions qui les soutiennent et, surtout, des « ruptures parodiques » qui les gouvernent. Nous sommes donc en quelque sorte devant des textes qui testent les conventions de la représentation photographique et leur pertinence pour montrer ce que nous pourrions appeler la vie fictionnelle (…). En fait, ces formes convient le spectateur à s’interroger sur le processus qui engendre la fiction qu’il voit devant lui – stable et immobile – mais qui le regarde en retour, puisque tous ces mythes nous renvoient à nous-même. »

– Stéphane Leclerc (Parachute no. 60)

Louise-Solanges Lacasse est une artiste multidisciplinaire originaire des Laurentides. Après une formation d’anthropologue, elle travaille sur le terrain et poursuit parallèlement une recherche en anthropologie visuelle qui la conduit au Brésil et l’amène à produire des documents ethnocinématographiques, vidéographiques et photographiques. Suite à une prise de conscience face à la discipline et à son application, elle retourne étudier en arts visuels à l’Université Concordia. Elle s’engage alors dans une démarche où la réalité et la fiction se combineront en un amalgame de techniques et de représentations afin de proposer une nouvelle narration ou lecture d’artefacts. Suite à un séjour en Irlande, elle produit une imagerie où s’élaborent des manifestations culturelles fictives explorant notre mémoire mythique universelle. Elle utilise de plus en plus des techniques mixtes sous forme d’installations où la photographie se limite à documenter l’oeuvre.

Ses oeuvres se retrouvent dans des collections publiques telles la Banque d’oeuvres d’art du Canada et le Musée d’art contemporain (Montréal). Ses vidéos ont fait l’objet de plusieurs projections publiques dont le 6ième Festival international des films sur l’art (Montréal), le Festival Vidéo Arco à la Foire internationale des arts contemporains de Madrid (Espagne), le Cinéma Parallèle (Montréal) et Radio-Québec. Elle vit et travaille en Abitibi-Témiscamingue, mais occupe présentement à Montréal l’atelier-résidence des artistes des régions. Elle participera au Symposium des Arts visuels « Terre minée » à Val-d’Or en juin 93.

NULL