Saison 2000–01

Louis Fortier

Exposition 04–27.05.01
Arnold 
Chronique de la rivière rouge 

Modulations biomorphiques et expressions faciales de toutes sortes dans une recherche sur le malaise relié aux manipulations génétiques.

« Louis Fortier est un artiste de Montréal qui ne fait pas dans la dentelle. Il sculpte dans du plâtre et de la cire des visages humains dont on a l’impression qu’ils ne sont pas nés et qu’ils sont diaboliques.

Pour se faire une idée plus précise de ce que ça donne, il faut se rendre à la galerie Écart d’ici le 27 mai. Il a installé les visages dans plusieurs petites boîtes carrées. Les boîtes représentent un écran d’ordinateur. « Les réseaux de communication n’ont jamais été aussi développés et pourtant les êtres humains sont si loin les uns des autres. On ne connaît même pas son voisin », explique-t-il dans sa mise en scène.

Tous les visages de Louis Fortier sont faits à partir du même moule, mais il intervient manuellement avant que la cire sèche pour lui donner la forme qu’il souhaite obtenir. Son travail interpelle les manipulations génétiques qui font si peur dans la société actuelle.

Pour monter une telle exposition, l’artiste affirme qu’il faut un an de travail. Le temps de faire la recherche et de créer les personnages. C’est la deuxième fois que Louis Fortier expose à l’Écart. Il était venu en 1996. »

La Frontière, 9 mai 2001

NULL