2023-2024

John Henry Gerena
D157ORS1ON

En cours Résidence 14-28.06.24 Danse Sortie de résidence 27.06.24 — 5 à 7

Pour John Gerena la matière principale d’étude, de recherche et de création repose sur le corps, son mouvement et ses capacités expressives. Son désir d’explorer de nouvelles perspectives réside dans l’intégration d’autres disciplines, cherchant ainsi de nouvelles façons de concevoir la danse. En résidence à l’Écart, il explorera les frontières artistiques afin de créer des connexions interdisciplinaires.

Sa nouvelle œuvre chorégraphique Distorsion se présente comme un projet de recherche-création. Son objectif est d’explorer l’image du corps en se plongeant dans la réflexion et la projection de celui-ci sur des miroirs, ainsi qu’à travers des caméras générant un délai dans la perception de la réalité. Cette thématique suggère une profonde introspection sur la nature du corps et son interprétation visuelle. La mise en œuvre de miroirs et de caméras pour altérer la perception en temps réel offre un potentiel artistique ouvrant la voie à des expériences sensorielles uniques. Le titre Distorsion évoque une exploration délibérée de la distorsion visuelle.

Avec le regard extérieur d’Eduardo Ruiz.

John Gerena est un chorégraphe colombien, dramaturge et interprète établi au Canada, avec une expérience artistique de plus de trente ans. Ayant obtenu son diplôme en éducation artistique et publicité, il a complété une maitrise à l’Université York de Toronto. Son immersion dans le monde de la danse a débuté en 1997 en tant que danseur dans le projet colombien-français The Bridge. De 1998 à 2018, il a contribué de manière significative en tant que membre de la compagnie L’Explose Danza, participant à de nombreuses œuvres présentées dans des festivals et théâtres de renom à travers le monde. En 2005, il est récipiendaire de la bourse UNESCO Ashberg pour chorégraphes, ouvrant ainsi la voie au développement de son travail chorégraphique à Montréal. Aujourd’hui, en tant que chorégraphe indépendant, son intérêt principal réside dans la création de pièces mettant l’accent sur la construction scénique, en collaboration étroite avec d’autres disciplines artistiques, dans le but de concevoir la danse de manière novatrice.

Arts et lettres en Abitibi-Témiscamingue – Partenariat territorial