Saison 1994–95

Gaétane Godbout
Lignes d’eau douce

Exposition 13.01–05.02.95
 
 
 

Si ma dernière exposition explorait la ligne souterraine, cette production se situe sur terre, plus précisément sur le bord de l’eau… une eau douce où la ligne se transforme et remonte à la surface.

La ligne reste toujours majeure dans ma démarche qui avec le temps évolue dans des lieux différents. Cette fois, l’élément déclencheur est venu lors d’une excursion sur le bord du lac Lamothe en Abitibi qui m’amena par hasard sur une plage couverte de galets. J’ai été séduite et fascinée par ces multiples cailloux qui ont pris une place importante dans ma création artistique.

Ces concrétions calcaires sont devenues pour moi autant d’oeuvres d’art dont l’auteur premier est le mouvement répétitif de l’eau en complicité avec la terre glaise. Je me perçois comme une seconde auteur qui ajoute sa perception d’être humain au processus créatif déjà présent dans ces objets. Les concepts qui se dégagent de l’observation des lignes et des formes que l’on retrouve sur les galets sont accentués par mes interventions picturales et spatiales.

Ma recherche s’appuie d’abord sur une approche visuelle et tactile du galet pour parvenir à créer une oeuvre qui soit véritablement une relation entre l’être et l’objet. Par une cadence de lignes simples, je tente de donner forme à une autre écriture témoignant d’un lieu intime et silencieux.

NULL