Saison 2005–06

Gaétane Godbout

Beaucoup de mousse et bien peu de temps…

Résidence 14.04–18.05.06 Exposition 18.05–11.06.06
 
 
 

Je me questionne sur le manque de temps, le rythme de vie souvent effréné et les déplacements réguliers qui nous confrontent simultanément à des états antinomiques : immobile et mobile, stagnant et mouvant, solitaire et social, présent et errant.

Je porte une attention particulière au lave-auto. Passage obligé… Où l’on peut choisir de lâcher prise et se laisser porter par la machine… Vivre l’instant présent de ce petit espace-temps où nous sommes confinés dans notre voiture, immobiles, à observer les gestes mécaniques des brosses et de l’eau sur le pare-brise, les coulisses savonneuses et colorées. Ce qui m’interpelle dans ces lavages, ce sont les images qui se construisent de façon aléatoire. On se laisse porter et, lorsque le rideau s’ouvre, de nouveaux paysages apparaissent encore, comme des tableaux vivants.

Dans ce travail de résidence, je veux reproduire ce type de lavage sur les fenêtres de l’Écart, construire des tableaux avec des mousses colorées et des jeux de jets d’eau. Une intervention extérieure que je filmerai et photographierai de l’intérieur. Le résultat de cette expérimentation sera présenté sous l’une ou plusieurs de ces formes : gestes performatifs, ou vidéo, ou photographies et dessins/peintures.

Détentrice d’un baccalauréat en arts plastiques de l’UQAT, Gaétane Godbout est enseignante au département d’arts plastiques et d’histoire de l’art du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue. Elle a réalisé de nombreuses résidences, expositions solos et collectives, régionales, nationales et internationales. Elle a participé à des événements artistiques tels que Trafic Inter/national d’art actuel, aux manœuvres du Collectif d’artistes RN-34, au Symposium d’art actuel de Moncton, à une résidence suivie d’une exposition au Musée d’art contemporain de Roskilde au Danemark. Elle a remporté le Premier prix de la création artistique en arts visuels de l’Abitibi-Témiscamingue en 2000 et a reçu des bourses de création du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada et du Ministère des Affaires Culturelles.

NULL