Saison 2005–06

Fred Laforge

« Entre parenthèses »

Exposition 13.01–12.02.06
 
 
 
 

Ma pratique est d’ordre multidisciplinaire : sculpture, peinture, vidéo et dessin y sont mis en relation. Ces différentes disciplines s’articulent autour d’une même idée qui est celle du corps marginal. J’entends, par corps marginal, les exclus des stéréotypes occidentaux : les corps vieux, handicapés ou obèses. Par le biais d’un questionnement sur les notions du beau et du bien, mon travail met en perspective certains concepts moraux propres à la culture occidentale. Il s’agit d’affirmer que l’émotion esthétique peut se trouver en dehors des corps standardisés et des lieux communs de la beauté. J’observe le corps dans le but d’y voir quelque chose d’original, de singulier, de sensible et non dans un objectif moral et éthique. Ce discours s’énonce par le biais d’objets esthétiques où des sujets tabous et souvent dramatiques sont présentés de manière ludique et humoristique.

En ce moment, je concentre mes recherches sur la représentation du corps obèse, ce dernier m’intéressant pour sa valeur esthétique et symbolique. L’idée étant de déjouer l’image sociale que l’on se fait du corps gros, afin de mettre de l’avant ses qualités formelles. Le corps obèse, complètement évacué du monde de la mode et perçu comme une tare, s’affirme ici comme source de beauté et de plaisir esthétique.

Fred Laforge a terminé en 2003 une maîtrise en arts à l’Université du Québec à Chicoutimi. Son travail a été présenté au Canada comme à l’étranger dans plusieurs expositions individuelles et collectives. Il a notamment participé à la Manif d’art 2 à Québec, à Artransmédia en Espagne, à Espace en mouvance au Chili et plus récemment à la Biennale de Vrsac en Serbie. Il est aussi membre du collectif Delabela.

NULL