Saison 2003–04

Daniel Corbeil

Simulations climatiques

Résidence 10–27.02.04 Exposition 27.02–21.03.04
 
 
 
 

Pendant sa résidence à l’Écart, Daniel Corbeil développera des maquettes mettant en scène les conséquences de l’effet de serre sur la morphologie des paysages canadiens qui longent le 50e parallèle. Deux dispositifs seront ainsi créés en galerie de façon à simuler les transformations engendrées par le réchauffement planétaire : érosion, inondation, sécheresse et autres perturbations de l’environnement. Il est en effet aujourd’hui admis qu’un réchauffement de la Terre s’est amorcé de manière accélérée en raison de l’activité industrielle humaine, processus qui provoque de multiples pressions sur les écosystèmes, particulièrement en milieu nordique. Les maquettes développées par l’artiste seront soumises à un effet de serre accéléré, de façon à reproduire certains effets dévastateurs de la fonte rapide des calottes glaciaires et de la désertification des milieux agricoles. Faites de bric et de broc et inspirées par les dispositifs de modélisation scientifique, ces installations permettront d’appréhender de manière ludique les phénomènes environnementaux en jeu.

Originaire de l’Abitibi-Témiscamingue, Daniel Corbeil vit et travaille actuellement à Montréal. Il expose son travail en sculpture, installation et photographie aussi bien au Québec et au Canada qu’à l’étranger. Ces dernières années, l’un des volets principaux de sa création consiste en la réalisation de simulacres technologiques, notamment comme moyen pour explorer la notion de paysage.

L’artiste tient à remercier le conseil des arts du Canada pour son soutien financier.

NULL