ACCUEIL   |   CONTACT   

 
 


   PROGRAMMATION | ARCHIVES
   


Marc-Olivier Hamelin, 2018.

   

 

Exposition du 29 août au 7 octobre 2018

It Is About Finding a Method to Integrate Those New Voices. Getting to Know the Double, dont les œuvres combinent des récits personnels et des explorations d’autres auteurs.


MARC-OLIVIER HAMELIN
ROUYN-NORANDA

Il y aurait à lire et à voir. Des fragments de textes issus des carnets de notes de l’artiste seraient projetés. Les mots seraient personnels ou empruntés, mais ni les auteurs ni les sources ne seraient nommés. Il s’agirait d’une narration — collage — accordée afin de représenter le passage d’un langage à un autre, ou encore le raccord des voix en contexte d’exposition. Qui parle? «Avec ce travail, je tente d’étudier ce que je dis, ce que l’autre dit et ce que je dis en fonction de ce que l’autre a dit». Ce projet, initialement présenté à la Galerie UQO en août 2018, mais conçu dans une des salles de L’Écart, pourrait être perçu comme une traduction. Il n’est pas identique. Il s’agirait de considérer les éléments textuels et visuels comme une deuxième phase — la suite logique d’un récit.

Marc-Olivier Hamelin

 

Originaire de Rouyn-Noranda, Marc-Olivier Hamelin détient un baccalauréat en arts visuels de l’Université Concordia (BFA Studio Art, 2014) et étudie depuis 2016 à la maîtrise en muséologie et pratiques des arts à l’Université du Québec en Outaouais. Son projet de recherche et de création porte sur les voix multiples en contexte d’exposition. Son travail examine le dialogue et le geste répété, soulève des enjeux relatifs au langage et à la production du discours, et se matérialise en textes, en installations, en vidéos et en livres d’artiste. Il a participé, en collaboration avec Pier-Antoine Lacombe, à la 8e Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda (2016), à la 5e Foire d’art alternatif de Sudbury (2016) et à Vaste et Vague à Carleton-sur-Mer (2015). Son travail a également été présenté en solo au MA musée d’art de Rouyn-Noranda (2016).

 

L'artiste tient à remercier Antoine Charbonneau-Demers, Sabina Chauvin-Bouchard et Pier-Antoine Lacombe.

Il remercie également Samuel Beckett, Roland Barthes, Michel Foucault, Jérôme Vogel, Isabelle Stengers, Maggie Nelson, Moyra Davey, Maggie Nelson, Samuel Beckett, Marie Uguay, Marguerite Duras, Marie Uguay, Madame Nielsen, Julie Ault, Nathalie Heinich, Pavel Pavlov, Gyrðir Elíasson, Marguerite Duras, Guillaume Adjutor Provost, Walter Benjamin, Gaston Bachelard, Frank O'Hara, Catherine Malabou, Catherine Malabou, Ludwig Wittgenstein, auteur inconnu, Marjolaine Beauchamp, Marie Uguay, Michel Foucault, Moyra Davey, Moyra Davey, Paul Ricœur, une dame assise au café L'Abstracto, Maggie Nelson, Nathalie Sarraute, Moyra Davey, Marshall McLuhan, Bertolt Brecht, Caroline Polachek, Maggie Nelson, Émile Benveniste, Jacques Lacan, Karina Pawlikowski, Samuel Beckett, Marie Uguay, Samuel Beckett, Carlos Ruiz Zafón, Jérôme Vogel, Daniela Seel, Robert Morris, Robert Morris, Sophie Bélair Clément, Stephan Dillemuth, Roland Barthes, Samuel Beckett, Moyra Davey, Marie-Hélène Leblanc, Maggie Nelson, auteur inconnu, Karolin Meunier, Ferdinand de Saussure, Andrew Bennett, Antonija Livingstone, Tris Vonna-Michell, Moyra Davey, Julie Ault, Moyra Davey, Maggie Nelson, Sophie Bélair Clément et Samuel Beckett

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Vernissage
Mercredi 29 août 2018 • 5 à 7

 


   
    retour