ACCUEIL   |   CONTACT   

 
 


   PROGRAMMATION | ARCHIVES
   


   

 

LES TRANSFORMABLES V.101

Exposition du 29 avril au 29 mai 2016

 

ALEXANDRE ST-ONGE & MARC LEDUC MONTRÉAL

ANNE-F. JACQUES MONTRÉAL

PETER FLEMMING MONTRÉAL

Commissaire:

ERIC MATTSON MONTRÉAL

 

Les Transformables v.101 évoque l’alliance en un même espace de diverses technologies de transformation et de communication (numériques, analogiques), le passage d’un état à un autre et la versatilité des mécanismes présentés.

Les thématiques sous-jacentes au titre de cette série : mécanismes, processus, rétroaction, construction et programmation ont contribué à la sélection des œuvres. À la suite de visites d’ateliers, de conversations soutenues, les artistes, dont j’avais une connaissance des productions antérieures, et moi avons élaboré ensemble l’exposition dans laquelle les œuvres entretiennent un dialogue positif tout en s’exprimant en toute liberté, tant en mode installation qu’en mode performance.

Lors d’un atelier sur l’enregistrement de terrain (Field Recordings) donné à L’Écart à l’automne 2015, une commande a été faite aux participants, celle d’effectuer une série d’enregistrements intimes et localisés de la Ville de Rouyn-Noranda. Ces captations accompagnées de photographies sont les matériaux d’une carte sonore de la ville qui complète l’exposition.

Les Transformables v.101 est le premier volet d’une série de trois événements consécutifs, d’avril à juillet 2016, rassemblant les œuvres d’artistes et de musiciens québécois à Rouyn-Noranda, Montréal et Saskatoon.

Eric Mattson, commissaire

Commissaire indépendant en arts, musiques et sons, Eric Mattson est régulièrement invité comme programmateur à des festivals d’arts numériques et de musique électronique sur la scène nationale et internationale. Chercheur inspiré, il soutient l’exploration dans les arts et la musique en concevant des programmes de diffusion et des expositions singulières. Directeur de l’étiquette ORAL, fondée en 1998, il produit des CD et DVD d’artistes et de musiciens québécois et canadiens, ainsi que des parutions inédites de musiciens de l’étranger. Eric Mattson est membre du Bloc ORAL, un collectif montréalais d’artistes qui travaille à la production et à la diffusion d’œuvres authentiques en arts cinétiques, médiatiques et sonores.

 

Marc Leduc, Sans titre (détail de l'exposition Lise G.), 2015.

ALEXANDRE ST-ONGE & MARC LEDUC
Lise G.

Lise G. est la résultante d’une collaboration surprenante et inédite entre le peintre Marc Leduc et le compositeur Alexandre St-Onge. L’œuvre s’est développée à la suite à de dialogues sur les arts et la musique, d’échanges de documents et de visites d’ateliers. Un va-et-vient récurrent entre la peinture et la musique a favorisé la production d’un univers singulier où la trame sonore parle des gestes du peintre sur la toile alors que ces mêmes gestes tentent de laisser percevoir les propositions sonores de l’autre. Lise G. est un espace processuel, une création monstrueuse où les pratiques se combinent, se heurtent et s’entremêlent pour générer un environnement audiovisuel sensible. Alexandre St-Onge présentera une performance le soir du vernissage, une occasion unique de vivre cette installation sous un jour différent.

Artiste multidisciplinaire, Marc Leduc expose son travail en peinture depuis 1983. Il développe à travers ses dessins et ses tableaux gravés sur bois un langage graphique original et une poésie personnelle faisant surgir des paysages intérieurs libres. Ses œuvres figurent au sein de diverses collections aux États-Unis et dans l’Ouest canadien. Il est membre fondateur du Centre d’art et de diffusion Clark. Il est représenté par la galerie Robert Poulin. Originaire de Sept-Îles, Marc Leduc vit et travaille à Montréal.

Alexandre St-Onge est un artiste audio, un musicien/improvisateur (basse, voix et électroniques) ainsi qu’un performeur sonore. Détenteur d’un doctorat en études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal (2015), il est fasciné par la créativité en tant qu’approche pragmatique de l’insaisissable. Il a réalisé 10 disques solos et collabore régulièrement avec plusieurs groupes de musique expérimentale, compagnies d’art médiatique et interdisciplinaire et événements en arts numériques. Il vit et travaille à Montréal.

 

Anne-F. Jacques, Sans titre, 2016.

ANNE-F. JACQUES
États fluides

États fluides est un projet d’installation performative audio centré autour de la résonance d’engins fragiles, ridicules et obstinés, et d’utopies de mouvement perpétuel. L’œuvre est un spectacle ludique de mouvements et de sons présentés par de petits agencements d'objets hétéroclites animés par des moteurs qui interagissent les uns avec les autres. Ces « automates » produisent du son par friction, rebondissements, accélérations et vibrations électriques. L’espace d’exposition devient une surface de résonance et agit comme émetteur pour la composition sonore. Lors du vernissage, une performance de l’artiste permettra d’entrevoir le potentiel de l’œuvre comme instrument de production sonore.

Artiste sonore, Anne-F. Jacques s'intéresse aux choses qui tournent, aux systèmes erratiques et à la construction d'engins et patentages idiosyncratiques. Elle performe régulièrement et compose les trames sonores des films d'animation de Julie Doucet. Ces dernières années, elle a présenté des installations sonores dans plusieurs centres d'artistes au Québec et des performances en Amérique du Nord, en Europe et au Japon. Elle vit et travaille à Montréal.

 

Peter Flemming, Sans titre, 2016.

PETER FLEMMING
Orchestration irrationelle

Orchestration irrationelle est une installation sonore et cinétique improvisée in situ. Comme une machine productrice de sons et de lumières, sa création évolue en réponse aux signaux environnementaux spécifiques à l’espace, incorporant des matériaux trouvés sur place. L’artiste effectuera une résidence pendant les deux semaines précédant l’exposition afin d’explorer plusieurs techniques, outils et approches matérielles des lieux comme l’électromagnétisme, les réseaux ad hoc et l’activation sonore des surfaces de la galerie. À la fin de l’exposition, un concert-performance de Peter Flemming avec Alexandre St-Onge permettra au public d’entendre et d’expérimenter l’œuvre sous un angle différent.

Artiste actif depuis plus de 15 ans, Peter Flemming explore les impacts du son et de la résonance dans des installations in situ. Ses recherches impliquent la programmation informatique, la fabrication de circuits, l’activation électromagnétique des matériaux et la conception d’amplifications de fortune. Il a étudié à l’université de l’École d’art et de design de l’Ontario et il est titulaire d’une maitrise à l’Université Nova Scotia College of Art and Design à Halifax (2001). Récipiendaire de nombreuses subventions et bourses, son travail a été présenté au Québec et à l’étranger. En plus d’enseigner la création électronique au Canada et dans des ateliers à l’échelle internationale, il est professeur en arts plastiques à l’Université Concordia. Il vit et travaille à Montréal.


 




Vernissage
vendredi 29 avril 2016, 19 h

Finissage et performances
samedi 28 mai 2016, 19 h


   
    retour