Saison 2023-24

Ludovic Boney
NSPSLL! 

À venir Exposition 11.04-02.06.24 Vernissage 11.04.24 — 5 à 7
Credit photo : Patrick Altman

Originaire de Wendake, Ludovic Boney a d’abord suivi une formation en sculpture, puis s’est adonné dès le début de sa carrière à la confection de projets d’art public. C’est en posant son regard singulier sur ce type d’installation et en jouant avec les codes qui en constituent l’essence que l’artiste a créé NSPSLL!. Si le titre est une subtile abréviation de l’injonction « Ne sautez pas sur les lits! », l’œuvre invite tout de même le spectateur dans un joyeux déséquilibre qui l’incite plutôt à enfreindre les règles ou au moins, à les réécrire pour jouer comme bon lui semble. 

Construite à partir d’objets du quotidien récupérés ou détournés de leur chemin vers les poubelles, NSPSLL! prend la forme d’une « forêt de cochonneries » qui s’anime au passage des spectateurs et des spectatrices et s’éloigne du recours habituel aux matériaux nobles dans l’art public. On pourrait y voir un message fort de lutte au gaspillage ou une réflexion sur le destin des objets, mais Ludovic ne fait pas semblant; l’installation vise avant tout à susciter la joie, à surprendre et à éveiller les sens. Ainsi, à mesure qu’ils progressent dans le parcours, les gens actionnent, de près ou de loin, différents objets, et deviennent ainsi partie intégrante de l’œuvre, qui peut aussi être vécue de l’extérieur, dans une simple contemplation du décor et de sa mise en mouvement.  

Texte de Gabrielle Izaguirré-Falardeau

 

Au sortir de l’école de sculpture en 2002, Ludovic Boney fonde le Bloc 5 – atelier de production artistique – en compagnie de quatre artistes. Depuis 2006, il oeuvre sur des projets d’art public de grande envergure et expose son travail régulièrement dans les galeries et les centres d’artistes. Il a récemment présenté ses oeuvres au Musée McCord de Montréal et à la TRUCK Contemporary Art de Calgary. Parmi ses dernières réalisations marquantes en art public, on note Théâtralité contextuelle au nouveau HEC de Montréal (2023), Réaction en chaîne installée à l’École de Technologie Supérieur (2019) et son imposante Cosmologie sans genèse au Musée National des Beaux-Arts du Québec (2016).