ACCUEIL   |   CONTACT   

 
 


   PROGRAMMATION | ARCHIVES
   


© Photo : Steven Ferlatte

   


24 octobre au 23 novembre 2008

LE SALON DU PROVISOIRE
FRANCIS ARGUIN
QUÉBEC

Le salon du provisoire présente un ensemble d’objets qui réfèrent à différents aspects de la vie quotidienne comme l’habillement, la locomotion, l’habitation, la consommation et la communication. Les objets exposés entretiennent des rapports avec des activités tantôt mercantiles, design industriel, design graphique et artisanat, tantôt plus personnelles, écriture, dessin et bricolage. Entre la réduction schématique et l'abondance d’informations décousues, Le salon du provisoire propose un univers oscillant : aliénant et poétique, systématique et ludique, pauvre et généreux.  Le dispositif fait étalage de ce qui dure peu, privilégiant des matériaux vulnérables (carton, papier, polystyrène, ruban adhésif, etc.) et évoquant différents niveaux de précarité qu'elle soit strictement matérielle ou autre. Variations d’échelle, ablations, distorsions, simplifications, reproductions en série sont quelques-unes des stratégies qui ont été employées pour susciter des accidents de lecture et provoquer une certaine ambiguïté par rapport aux référents d'origine. Le salon du provisoire se situe quelque part entre un lieu public fictif, une sorte de salon annuel pour objets fragiles et inadaptés et un espace de représentation mentale chargé de petites idées et de choses évanescentes.

Originaire de Rouyn-Noranda, Francis Arguin vit actuellement à Québec. Se refusant à adopter une discipline fixe, il pratique la performance, réalise des objets sculpturaux ou picturaux qu’il présente sous forme d’installations et s’investit, parallèlement, dans la production de musiques approximatives. Sa pratique en installation consiste essentiellement à créer des systèmes réunissant des objets qui semblent familiers mais qui demeurent énigmatiques et dont la principale force tient au fait qu’ils sont toujours potentiellement autre chose, favorisant ainsi la possibilité de basculements sémantiques. Il détient un baccalauréat en arts plastiques et un autre en communication graphique, tous deux de l’Université Laval. Ses performances ont été présentées dans plusieurs villes au Québec, aux États-Unis, en Amérique du Sud ainsi qu’en Europe. Récemment, son travail installatif a été présenté au centre Espace Virtuel, à Chicoutimi.




Vernissage
24 octobre 2008, 19h.


   
    retour