ACCUEIL   |   CONTACT   

 
 


   PROGRAMMATION | ARCHIVES

   
© Photo : Anita Petitclerc / Extraits d'actes de naissance, 2006
   
20 octobre au 5 novembre 2006

SALOON DES ABONNÉS /
EXTRAITS D'ACTES DE NAISSANCE
Anita Petitclerc
Rouyn-Noranda

Installation vidéo
Annie est une artiste dont la réputation est tout à faire. Inapte à son métier, elle s'intéresse avant tout à la création comme acte. Si, incidemment, elle questionne l'image, c'est dans sa relation avec l'acte créateur. Ses travaux l'ont d'ailleurs récemment amenée à découvrir l'Act Practice: une mise à la conscience particulière où l'acte et le regard sur l'acte, tous deux observés, peuvent co-exister parallèlement. Penser l'image se conforme ici à la créer.

Désirant poursuivre ses recherches afin d'en découvrir différentes mises en application et les partager, Annie a accepté de participer à l'une des séries de téléréalité produites par L'Écart. Réussira-t-elle, dans ces conditions, à oublier le regard de l'autre, oublier ce qu'elle fait malgré l'œil de la caméra braqué sur ses faits et gestes? À lui donner son propre visage? Parviendra-t-elle à se laisser surprendre, à laisser surgir l'image plutôt qu'à montrer une image? Et le spectateur, arrivera-t-il à se laisser prendre au jeu?

C'est ce que nous apprendrons au fil des dix jours de résidence qu'elle passera au Saloon de L'Écart. En télédiffusion tous les après-midi du 11 octobre au 20 octobre sur le seuil " du lieu de l'acte ". En reprise jusqu'au 5 novembre.

Cette série est réalisée par Anna Clerk qui, en proposant ce défi à l'artiste, jette un regard blanc sur le sens des actes que l'on pose.

Anita Petitclerc détient une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l'UQAM. Par ses réalisations, elle questionne les rapports que nous entretenons avec l'image. À la place qu'occupe l'image dans notre société, au pouvoir qui lui est donné, à son omniprésence, à la réalité virtuelle et " écranique " qui nous submerge et rend désuet le terme " éprouver ", elle tente d'opposer une résistance, celle de la conscience, comme réalité non virtuelle encore possible. Pour elle, la pensée est le véritable médium à transformer.



Résidence du 11 au 20 octobre 2006.

Vernissage le vendredi 20 octobre 2006 à 19 h



Texte spécial à venir...
   
   

retour