Retour

artistes   programmation    équipe    partenaires   nous joindre

La Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda  

 

Historique de l’événement

En mai 2002, le Centre des artistes en arts de l’Abitibi-Témiscamingue lançait le 1er Festival de performance de Rouyn-Noranda avec la commissaire Marie-France Beaudoin. Objectifs : stimuler la création chez nos jeunes performeurs et susciter la rencontre. Différents lieux ont été investis : la piscine de l’Hôtel des Gouverneurs, le « pit » de sable Lafond, le Salon du livre et, pour la grande messe performative, l’Église Notre-Dame. Cette première édition s’est révélée une expérience des plus goutées des artistes comme du public. Il fallait la renouveler!

La 2e édition de ce festival s’est déroulée en octobre 2004, sous la direction artistique de Matthieu Dumont. Sur le thème de l’étrangeté, l’inclassable et le désordre, cet évènement qui a regroupé une trentaine d’artistes issus de l’Abitibi-Témiscamingue et du Québec présentait performances et musiques performatives. Le public a pu découvrir, entre autres, le Collectif connologique aux actions des plus disjonctées ou les Fermières obsédées pour qui tout, pétards, cris, musiques et giclements rouge sang, est envisageable. Souvenons-nous de Maryse Larouche accrochée à un lampadaire, de Donald Trépanier traversant comme un bolide le mur et de Geneviève Crépeau qui, avec La permanence des 5 à 7, a permis à de très jeunes artistes de faire leurs débuts en performance.

3e Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda. Désormais, cet évènement est présenté officiellement comme la Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda, un évènement rassembleur diffusant diverses formes d’art performatif : performances, spoken word, art action, musique et interventions publiques. Des artistes de l’Abitibi-Témiscamingue (Véronique Doucet, Alain Desrochers, Andréane Boulanger, etc.), du Québec (André Marceau, Rino Côté, les QQistes, etc.) et de l’Ontario (La famille Kantor : Monty Cantsin  et Stefan St-Laurent) représentaient le volet national de la Biennale alors que le volet international était constitué par des artistes en provenance de l’Estonie (Non Grata), de l’Irlande (Amanda Coogan) et du Japon (Anti Cool).

 

Matthieu Dumont
Coordonnateur artistique de L’Écart
Directeur artistique de la Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda

 

Retour

L'Écart.. . lieu d'art actuel Rouyn-Noranda, Québec                               www.lecart.org